Protégeons nos forêts urbaines

Mercredi dernier, je suis intervenue en commission du développement durable et de l’aménagement du territoire, à l’occasion de la présentation du rapport de Mme Cattelot sur les forêts et la filière bois.
 
Je souscris pleinement aux conclusions de ce rapport : il est temps que la forêt soit reconnue à sa juste valeur et prenne la place qui lui revient dans le débat public.
 
J’ai profité de ce moment pour attirer l’attention de mes collègues députés sur la problématique des forêts urbaines, en rappelant notamment le désastre de l’incendie de notre chère forêt de Chiberta.
 
Mon souhait est que nous puissions nous doter d’un plan de protection efficace et distinct de protection de nos forêts urbaines, qui même si elles voient pousser les mêmes espèces, ne doivent pas être gérées comme des forêts de nos campagnes.

Mon intervention sur les forêts et la filière bois – Commission du développement durable et de l'aménagement du territoire

🏛 Mercredi dernier, je suis intervenue en commission du développement durable et de l'aménagement du territoire, à l'occasion de la présentation du rapport de Mme Cattelot sur les forêts et la filière bois.🌳 Je souscris pleinement aux conclusions de ce rapport : il est temps que la forêt soit reconnue à sa juste valeur et prenne la place qui lui revient dans le débat public.J'ai profité de ce moment pour attirer l'attention de mes collègues députés sur la problématique des forêts urbaines, en rappelant notamment le désastre de l'incendie de notre chère forêt de Chiberta.👉 Mon souhait est que nous puissions nous doter d’un plan de protection efficace et distinct de protection de nos forêts urbaines, qui même si elles voient pousser les mêmes espèces, ne doivent pas être gérées comme des forêts de nos campagnes.J'ai enfin abordé le sujet des micro-forêts, qui sont aussi efficaces en terme de stockage de CO2, et auxquelles je crois beaucoup.Elles sont constituées uniquement d’essences locales, et sont trente fois plus riches en biodiversité et capables, une fois à maturité, de stocker davantage de CO2 qu’une forêt classique.Leur développement dans notre pays se heurte malheureusement, entre autres, à leur non éligibilité au label bas carbone.👉 Retrouvez l'ensemble de mon intervention dans la vidéo ci-dessous :

Publiée par Florence Lasserre, Députée 5e circonscription des Pyrénées-Atlantiques sur Vendredi 9 octobre 2020

J’ai enfin abordé le sujet des micro-forêts, qui sont aussi efficaces en terme de stockage de CO2, et auxquelles je crois beaucoup.
 
Elles sont constituées uniquement d’essences locales, et sont trente fois plus riches en biodiversité et capables, une fois à maturité, de stocker davantage de CO2 qu’une forêt classique. Leur développement dans notre pays se heurte malheureusement, entre autres, à leur non éligibilité au label bas carbone.
 
Retrouvez l’ensemble de mon intervention dans la vidéo ci-dessus.
 
Dans l’actualité