Agir pour les EHPAD

Mardi dernier, lors des questions au Gouvernement, j’ai interrogé la ministre des Solidarités et de la Santé, Mme Agnès Buzyn, sur la situation des EHPAD.

Mon objectif était d’alerter le Gouvernement sur l’urgence d’améliorer les conditions d’accompagnement des seniors en France.

La crise des EHPAD de 2017 a en effet révélé une situation intenable, malheureusement toujours d’actualité. Les professionnels des EHPAD du Pays basque que j’ai reçus la semaine dernière m’ont signalé un manque considérable de moyens financiers et humains : plus que jamais, ils attendent le futur projet de loi sur le grand âge et l’autonomie.

Je salue l’ensemble des mesures prises par le Gouvernement pour trouver des solutions aux situations difficiles que vivent quotidiennement tant les patients que le personnel. Le fléchage des 500 millions d’euros dans le cadre de l’examen de la loi de financement de la sécurité sociale était indispensable : mais il ne suffira pas.

Pour faire face au défi que représente le vieillissement de la population pour notre société, il est urgent d’engager la réforme ambitieuse promise par le Gouvernement. Une grande concertation a été menée en 2019, mais est restée à ce jour sans suite. C’est pourquoi j’ai demandé à la ministre des Solidarités et de la Santé de bien vouloir nous préciser le calendrier d’examen du projet de loi Grand âge par le Parlement.

J’ai doublé mon intervention d’un courrier adressé à la Ministre, au Premier ministre et au Président de la République.

Je considère que l’amélioration des conditions d’accueil des personnes âgées et plus généralement la question de la prise en compte de nos aînés par la société doit être la priorité absolue de cette année 2020.

Nous devons leur apporter la preuve de notre engagement sans faille.

En réponse à ma question, le secrétaire d’État auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé, M. Adrien Taquet, m’a indiqué que le projet de loi serait effectivement présenté en Conseil des ministres « à l’été 2020 ».

Une conférence nationale des métiers du Grand âge rassemblant toutes les parties prenantes concernées sera organisée dans la foulée de la présentation du texte pour assurer la mise en œuvre des initiatives.

Ma question au Gouvernement sur la situation des EHPAD

Cet après-midi, lors des questions au Gouvernement, j’ai interrogé la ministre des Solidarités et de la Santé, Mme Agnès Buzyn, sur la situation des EHPAD. Mon objectif était d’alerter le Gouvernement sur l’urgence d’améliorer les conditions d’accompagnement des seniors en France. La crise des EHPAD de 2017 a en effet révélé une situation intenable, malheureusement toujours d’actualité. Les professionnels des EHPAD du Pays basque que j’ai reçus la semaine dernière m’ont signalé un manque considérable de moyens financiers et humains : plus que jamais, ils attendent le futur projet de loi sur le grand âge et l’autonomie. Je salue l’ensemble des mesures prises par le Gouvernement pour trouver des solutions aux situations difficiles que vivent quotidiennement tant les patients que le personnel. Le fléchage des 500 millions d’euros dans le cadre de l’examen de la loi de financement de la sécurité sociale était indispensable : mais il ne suffira pas. Pour faire face au défi que représente le vieillissement de la population pour notre société, il est urgent d’engager la réforme ambitieuse promise par le Gouvernement. Une grande concertation a été menée en 2019, mais est restée à ce jour sans suite. C’est pourquoi j’ai demandé à la ministre des Solidarités et de la Santé de bien vouloir nous préciser le calendrier d’examen du projet de loi Grand âge par le Parlement. Je considère que l’amélioration des conditions d’accueil des personnes âgées et plus généralement la question de la prise en compte de nos aînés par la société doit être la priorité absolue de cette année 2020. Nous devons leur apporter la preuve de notre engagement sans faille. En réponse à ma question, le secrétaire d’État auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé, M. Adrien Taquet, m’a indiqué que le projet de loi serait effectivement présenté en Conseil des ministres « à l’été 2020 ». Une conférence nationale des métiers du Grand âge rassemblant toutes les parties prenantes concernées sera organisée dans la foulée de la présentation du texte pour assurer la mise en œuvre des initiatives.

Publiée par Florence Lasserre, Députée 5e circonscription des Pyrénées-Atlantiques sur Mardi 4 février 2020

Dans l’actualité